d767112cec03b56640746efd7cac120b.jpeg
Cuisine, Jardin, Salle de bain, Salon & Salle à manger

Comment mettre en valeur son logement avant sa mise en vente ?

C’est fait, vous avez mis votre logement en vente, reste à savoir si votre bien nécessite des travaux ou des aménagements afin d’être mieux vendu. En effet il est souvent nécessaire de réaliser quelques changements afin de trouver plus facilement et plus rapidement un acquéreur.

L’objectif n’est pas tout changer, non, mais de rendre le logement attrayant pour les acheteurs potentiels. Pour cela, nous vous proposons quelques conseils.

Certains travaux sont à privilégier

Tout d’abord, il est primordial de privilégier les travaux de rénovation indispensables. Par exemple, si votre maison ou appartement n’est pas très bien isolé, n’hésitez pas à faire des travaux d’isolation, car sinon les visiteurs pourront déduire qu’il existe un coup énergétique important.

Par la suite, vous devez aussi regarder de près l’installation électrique et le raccordement au gaz, car il est important de savoir que tous ces travaux qui améliorent les performances énergétiques permettent d’augmenter le prix de vente de votre bien immobilier.

Le home staging

Vous avez certainement entendu parler du concept « home staging », il s‘agit d’un outil marketing qui a pour but de faciliter la vente d’une propriété et d’obtenir son meilleur prix. Pour la plupart des propriétés en vente, un rafraîchissement est toujours recommandé, c’est dans ce cas précis qu’intervient le home staging. Voici les conseils que propose ce concept :

  • Le nettoyage : Pensez que les visiteurs observeront chaque recoin de votre logement, il est pour cela crucial de tout nettoyer. Que ce soit les meubles, les sols, les placards, l’arrière de la télé, pensez à tous les détails.
  • La dépersonnalisation : Dans un premier temps, pensez bien à retirer toutes vos photos de famille, vos souvenirs ainsi que vos collections. Ensuite, si vos certaines pièces sont trop personnalisées repeignez les murs avec des couleurs neutres comme le beige ou le blanc cassé par exemple.
  • Le rangement : Faites tout simplement le grand tri en ranger toutes vos affaires et vos objets personnels en utilisant des boîtes de rangement, ceci peut s’avérer très utile pour la visite mais aussi pour votre futur déménagement.

Les pièces clés

La salle de bain et la cuisine sont deux pièces qui auront ont rôle et une influence très forte sur la vente de votre bien immobilier, pourquoi ? Car si une des pièces dites aussi « techniques » n’est pas en bon état, l’acheteur peut s’imaginer qu’il va devoir investir une somme importante pour effectuer les changements nécessaires de celles-ci, il peut donc prendre peur en réalisant cela. À vous d’éviter cette situation en rénovant légèrement ces pièces clés.

L’extérieur

Pensez que la première chose que voit le visiteur, c’est l’extérieur, il est donc extrêmement important de soigner la façade et le jardin de votre propriété.

Si votre façade est sale ou endommagée, il est alors impératif de réaliser des travaux de ravalement de façade.

Afin de donner envie à l’acheteur potentiel, le jardin doit être parfaitement entretenu. C’est-à-dire que la pelouse doit être tondue, que les haies et arbustes doivent être taillés et que les mauvaises herbes doivent avoir disparues.

Une fois tous ces détails pris en compte et tous les changements nécessaires effectués, place maintenant aux obligations…

Quels sont les documents obligatoires à fournir lors d’une transaction immobilière ?

Lors de la mis en vente d’un bien immobilier, le vendeur se doit de fournir des informations capitales sur lui-même, sur le bien et sur l’immeuble s’il s’agit d’une résidence collective. Les documents à remettre à l’acquéreur sont les suivants :

  • Le titre de propriété avec le dernier avis d’imposition (taxe foncière).
  • La superficie de l’habitation en loi Carrez.
  • Son livret de famille ou acte de naissance, un éventuel contrat de mariage ou PACS…
  • Les autorisations administratives.
  • Le dossier de diagnostic technique (DDT).

S’il s’agit d’un bien en copropriété :

  • Le règlement de copropriété.
  • Le carnet d’entretien du bâtiment.
  • L’état descriptif de division.
  • Les charges hors budget.
  • Les sommes restantes dues au syndic.
  • Le diagnostic de la mise en copropriété s’il s’agit d’un immeuble de plus de 15 ans.

À noter que tous ces documents doivent être remis lors de la signature du compromis de vente ou, en l’absence de compromis, lors de la signature de l’acte de vente devant notaire.